Récemment, alors que je faisais mes courses, j’étais dans la queue, à la caisse, plutôt nerveux vu que j’étais en retard. Je vois alors une étudiante chercher sa monnaie pour payer sa boisson énergisante. Ça m’a semblé une éternité. Et comme si ça ne suffisait pas, une vieille dame se trouve justement devant moi. Pourquoi a-t-elle précisément choisi ce moment pour acheter de la nourriture pour chat? Elle a toute la journée pour le faire! Elle va d’abord chercher ses lunettes, puis son porte-monnaie, dans son sac à main, avant de compter sa monnaie.

Je lève les yeux au ciel d’impatience. Au même moment, la dame sort sa carte de crédit, la pose sur le terminal et paie en un rien de temps, sans contact. Elle se tourne vers moi, en ricanant, car elle a bien senti ce que je pensais. Satisfaite, elle me lance: «Payer sans contact, c’est simple, rapide et confortable. Vous ne trouvez pas?» «En effet», je lui réponds en essayant de mettre la main sur ma carte de crédit, que je ne trouve pas tant ma confusion est grande.